Actualités

BILAN-2019: Forte mobilisation pour l’obscurité nocturne

Les Ambassad·eur·rice·s de la nuit toujours plus nombr·eux·euses

Les villes de notre région sont toutes parsemées de commerces et bureaux allumés la nuit. Ces éclairages interdits sont source de pollution lumineuse et d'un important gaspillage énergétique. De nombreux habitant·e·s ne supportent pas ce gaspillage et le halo lumineux au-dessus des villes qui en résulte. C'est ainsi qu'avec l'aide de FNE Midi-Pyrénées nous voyons apparaître les Ambassad·eur·rice·s de la nuit.

Iels sortent la nuit après une heure du matin pour repérer tous les commerces et bureaux allumés. Ensuite nous les aidons à sensibiliser les commerçant·e·s et la collectivité locale aux différents impacts de la pollution lumineuse et à la réglementation. Leurs objectifs sont le retour du ciel étoilé et de l'obscurité nocturne.

En 2019 les Ambassad·eur·rice·s de la nuit représentaient 125 bénévoles. Leurs actions ont concerné 12 communes et identifié 563 commerces allumés illégalement la nuit. Si vous souhaitez monter un groupe d'Ambassad·eur·rice·s de la nuit sur votre commune envoyez un mail à l'adresse suivante : e.shaw(at)fne-midipyrenees.fr
Cliquez ici pour voir un exemple de l'action réalisée à Toulouse en 2019.

Houston on a un problème, vous me recevez ?

Suite aux actions des Ambassad·eur·rice·s de la nuit des courriers ont été envoyés à 4 communes. Le but de ces courriers était d'expliquer nos actions aux collectivités et de leur rappeler la réglementation. Très peu de communes nous ont répondu. Aucune d'entre elles n'a souhaité s'investir dans la sensibilisation des usagers.

Notre seul retour constructif fut l'invitation de la Mairie de Toulouse à une réunion en compagnie de la Chambre de Commerce et d'Industrie de la Haute-Garonne. Suite à cette réunion qui s'est déroulée le 30/09/2020 les élus présents s'étaient engagés à écrire une lettre co-signée avec la CCI. Cette lettre destinée à l'ensemble des commerçant·e·s toulousain·e·s devait leur rappeler la réglementation et prévoir des sanctions pour les commerces récalcitrants. Plus de 6 mois après cette réunion nous n'avons toujours pas de nouvelle de la lettre que les élus s'étaient engagés à nous faire suivre.

Éclairage interdit, on ferme les yeux

Comme souvent l’État met en place des réglementations mais ne prévoit pas de contrôle ou de sensibilisation des usagers. En effet l'arrêté interdisant les commerces allumés la nuit date de 2013. Ceci étant 7 ans plus tard il existe encore un grand nombre de commerçant·e·s qui ne connaissent pas l’existence de cette réglementation.

En 2019 FNE Midi-Pyrénées a sensibilisé 100 commerçant.e.s  toulousain·e·s à l'impact de leur éclairage sur le climat, le vivant et la pollution lumineuse. Un mois après cette sensibilisation, seulement 33 commerces avaient éteint leurs vitrines. Certains commerces ont été sensibilisé en 2017 et en 2019 et sont toujours allumés toute la nuit.

Face à l'inaction de certain.e.s en toute connaissance de cause, nous demandons aux Mairies et à l’État d'utiliser leur pouvoir de police afin de sanctionner les commerces récalcitrants. Malheureusement il semblerait que sans sanction le gaspillage énergétique ait encore de beaux jours devant lui. Nous ajouterons que dans le contexte actuel de dérèglement climatique et de perte exponentielle du vivant, il n'est pas acceptable de gaspiller ainsi notre énergie.

Une nouvelle réglementation et de nouvelles pistes pour FNE Midi-Pyrénées

L'Arrêté du 27 décembre 2018 relatif à la prévention, à la réduction et à la limitation des nuisances lumineuses1 est venu en début d'année dernière mettre à jour l'arrêté datant de 2013. Son arrivée est une bonne nouvelle car il aborde des sujets nouveaux comme l'impact de l'éclairage public, l'orientation de la lumière vers le ciel, les températures de couleurs, nos techniques d'éclairages ...

Cependant il n'est toujours pas prévu d'informer, de former, de contrôler ou de sanctionner si les règles ne sont pas respectées. Il semblerait que ce soit encore aux associations de faire la maîtresse et la police. Et c'est bien entendu ce que nous allons faire durant cette année 2020.

Ci-dessous un visuel pour comprendre les nouveaux espaces bientôt réglementés au sujet de l'extinction de l'éclairage la nuit :

Tout en continuant à former et sensibiliser les usag·er·ère·s, él·u·e·s et professionnel·le·s au respect du vivant, du ciel étoilé et à la réglementation. FNE Midi-Pyrénées se lance un nouveau défi pour 2020 : promouvoir des projets de trame noire sur le territoire régional. La trame noire étant la prise en compte des impacts de la pollution lumineuse sur les déplacements, la reproduction et la vie des êtres vivants.

Pour le retour de l'obscurité, vive la nuit libre!

SOURCE :
1 : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000037864346&dateTexte=20200403