Communiqués / Avis

Castres-Toulouse : l’autoroute du Père Noël

Lors de sa séance publique du 19 novembre 2019, l’Assemblée nationale a définitivement adopté le projet de Loi d’Orientation des Mobilités (LOM).

A cette occasion, la presse s’est fait l’écho d’un positionnement d’Emmanuel MACRON en faveur de l’autoroute Castres-Toulouse, contestée par FNE Midi-Pyrénées.

Frédéric MANON, Vice-Président de FNE Midi Pyrénées déclare à ce sujet :

« Quant à la certitude que le projet [d’autoroute Castres-Toulouse] avance par le vote de la loi LOM, on peut rappeler que dans le budget alloué aux nouveaux projets d’infrastructures de transport, le compte est très loin d’y être et il placerait aujourd’hui l’autoroute en priorité 2 dans les scénarii du rapport DURON, c’est à dire pour une réalisation au-delà de 2030. Les promoteurs de l’autoroute chercheront bien à démentir, mais ne nous leurrons pas, la reprise indispensable par l’Etat d’une partie de la dette SNCF et d’autres infrastructures d’intérêt public en difficulté, sont des priorités indiscutables dont le financement ne se fera qu’en reléguant à plus tard les projets blingbling ».

Car toutes les étapes sont loin d’avoir été franchies et toutes les conditions ne sont pas remplies non plus, selon Jacques CARCASSES de l’association Les Vallons :

« Les conclusions du dernier rapport de la Chambre régionale des comptes concernant la Communauté d’Agglomération Castres-Mazamet sont plus que réservées pour accueillir une infrastructure sans projet de territoire clairement défini et largement partagé par les différents acteurs, avec un foncier peu disponible, et ce dans un contexte de capacité d’autofinancement pour le moins peu soutenable ».

La question du financement reste donc entière. On peut alors douter que l’engagement de l’État, – maintenant bloqué à 115 millions d’euros -, permette de boucler le budget définitif, tant les hypothèses financières annoncées jusqu’ici ont été si souvent sujettes à caution.

Ne resterait alors, pour que l’autoroute se réalise, qu’à accroître la participation des collectivités locales, départements et région et donc in fine celle des contribuables. Les électeurs apprécieront lors des prochaines échéances.

Mais il fallait bien en période pré-électorale des municipales que certains élus se manifestent pour évoquer une chimère propre à satisfaire des enjeux électoralistes, et pour, juste avant les fêtes de fin d’année, essayer encore de faire croire au Père Noël !

 

Signataires :

FNE Midi-Pyrénées

Sabine MOUSSON

Maire de Teulat

Porte-parole du collectif des maires opposés à la LACT

Le PACT

(Pas d’Autoroute Castres-Toulouse)

Confédération Paysanne 81