Communiqués / Avis

Gestion désastreuse de l’étiage 2019 sur le système Neste pouvant générer de graves conséquences !

Les dangers d’une gestion à court terme sur le système Neste
Notre association membre, les Amis de la Terre du Gers, témoigne d’une gestion de l’étiage 2019 à court terme,  basée sur des débits minimums abaissés (1) et l’espoir vain de précipitations pour maintenir le niveau des lacs de réalimentation. Cette vision, au jour le jour, permet de satisfaire en priorité l'usage agricole au détriment des autres usages et du milieu. Aujourd'hui, nous sommes très inquiets de voir s'assécher le système Neste (canal et rivières qui lui sont connectées). Cela pourrait avoir de graves conséquences :

  • problème de salubrité avec un risque de concentration des pollutions dans les rivières ;
  • problème d’alimentation en eau potable de la ville d’Auch qui ne serait plus garantie ;
  • fort impact sur la biodiversité des cours d’eau et milieux humides qui leur sont connectés ;
  • problème de refroidissement de la centrale de Golfech dans le Tarn-et-Garonne, la Neste et les rivières de Gascogne se jetant dans la Garonne ;
  • problème de maintien des activités industrielles du site SEVESO d’ARKEMA à Lannemezan dans les Hautes-Pyrénées (procédés de fabrication, refroidissement, lavage,..).

Pour une nouvelle gestion de l’eau sur le territoire …
C’est pourquoi nous alertons les pouvoirs publics de l’urgence d’aller rapidement vers une gestion plus adéquate du système Neste et vers une sobriété des usages vis-à-vis de la ressource en eau et des milieux aquatiques, tant en termes de quantité que de qualité. Pour cela, il s’agit d’accélérer la mise en place du SAGE (2)  Neste et Rivières de Gascogne qui devrait permettre d’ouvrir un espace de concertation et de vision à long terme pour une gestion de l’eau intégrant les enjeux environnementaux, et non plus uniquement agricoles.

…et pour une nouvelle agriculture plus résiliente pour l’eau et les milieux
Il n’est plus possible de maintenir des pratiques agricoles si gourmandes en eau. Dans cette fuite en avant, malgré toutes les infrastructures existantes (lacs et canaux de réalimentation…) nous ne pouvons aujourd’hui enrayer les problèmes d’étiage qui deviennent toujours plus sévères. Par ailleurs, nos sols ont perdu la matière carbonée indispensable pour retenir l’eau. Pourquoi minéralisons-nous, drainons-nous toujours plus de surfaces ? Inexorablement, nous appauvrissons et asséchons les sols, et les nappes ne sont plus réalimentées. Il parait urgent aujourd’hui d’engager un vrai changement de pratiques agricoles en travaillant sur des assolements nécessitant peu voire pas d’irrigation à l’étiage, et sur l’établissement d’une couverture végétale permanente (couverts végétaux, limitation du labour, haies, agroforesterie, boisements…) afin de reconstituer les sols, limiter leur érosion et favoriser l’infiltration de l’eau. Et ainsi nous pourrons maintenir l’activité agricole sur nos territoires.

 « Dans un contexte de changement climatique déjà présent, les tensions sur la ressource en eau vont s’accentuer. Une des voies les plus sage et bienveillante est  de repenser notre rapport à l’eau et apprendre à être plus sobre dans notre usage de l’eau (réduction des prélèvements et des pollutions de l’eau). Il en va de la résilience de notre environnement mais également de nos activités. Les sols, les milieux aquatiques et humides ne doivent plus être considérés comme des variables d’ajustement des activités humaines mais comme des écosystèmes précieux, qui demain nous aiderons à survivre si nous en prenons soin. »

conclut Thierry de Noblens, Président de FNE Midi-Pyrénées.

(1) Les seuils de débits dans les rivières, établis pour satisfaire l’ensemble des besoins en eau en période de basses eaux, c’est-à-dire à l’étiage (juin-octobre).
(2) Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux : https://www.gesteau.fr/presentation/sage

 

Contacts presse :
Thierry de Noblens, Président de FNE Midi-Pyrénées
Olivier Roses, Président des Amis de la Terre  Gers
Cécile Argentin, Présidente de FNE Hautes-Pyrénées
Contact[at]fne-midipyrenees.fr
05 34 31 97 86