Actions de sensibilisation

RÉSULTATS DE LA NOUVELLE MARAUDE DU 01/06/19 CONTRE LA POLLUTION LUMINEUSE A TOULOUSE

En 2017, France Nature Environnement Midi-Pyrénées avait identifié 92 commerces dont la vitrine était illuminée entre 1h et 7h du matin sur 27 rues parcourues dans l’hyper centre toulousain.

Aujourd’hui, FNE Midi-Pyrénées continue son reperage des « élèves étourdis » qui ne respectent pas la loi visant à préserver notre environnement et le climat.

Ainsi, le 1er Juin 2019, avec l’aide des mouvements Action Non-Violente COP21 et Youth For Climate Toulouse, FNE Midi-Pyrénées a de nouveau identifié près de 361 commerces allumés sur 97 rues parcourues dans la seule commune de Toulouse.

Pour Elliot SHAW, volontaire en service civique « ambassadeur de la nuit » à FNE Midi-Pyrénées : « Même si nous avions déjà sensibilisé des commerçants dans certaines rues fin 2017 et que nous avons pu noter cette fois-ci un nombre moins importants de commerces éclairés la nuit dans les rues où nous étions déjà passés, il reste urgent d’agir ! Rejoignez les ambassadeurs de la nuit».

La pollution lumineuse, quelles conséquences ?
La pollution lumineuse représente l’ensemble de l’éclairage artificielle impactant le monde vivant ou notre vision du ciel étoilé et dont l’intérêt peut être remis en question. Par exemple éclairer toute la nuit des chaussures derrière une vitrine pour les mettre en valeur à un intérêt nul pour la majorité de la population. De plus cet éclairage consomme de l’énergie qui pour sa production demande l’émission de gaz à effet de serre. En résumé l’éclairage de mise en valeur des biens ou des boutiques à un impact néfaste sur l’ensemble de la société comme toutes les autres pollutions.

Un phénomène encadré par la Loi
La législation impose que les éclairages intérieurs de locaux à usage professionnel, les éclairages des vitrines de magasins de commerce ou d’exposition soient éteints au plus tard à 1 heure du matin ou une heure après la fin de l’occupation de ces locaux, si celle-ci intervient plus tardivement.

Reconnue en 2009 lors du Grenelle sur l’environnement, la pollution lumineuse a été encadré en 2013 par un arrêté «d’extinction» qui a précisé les horaires d’extinctions et les sanctions. Depuis l’entrée en vigueur le 1er juillet 2013, des améliorations sont constatées mais les contrôles sont inexistant. Un nouvel arrêté a pourtant été mis en place le 27 décembre 2018 pour renforcer l’application de ces mesures et en proposer de nouvelles pour 2020.

L’action de FNE Midi-Pyrénées pour réduire la pollution lumineuse dans Toulouse
Au coeur de l’action, FNE Midi-Pyrénées lutte depuis 2017 pour réduire la pollution lumineuse. Suite à cette phase de repérage des commerces allumés nous retournerons voir les commerçants pour les sensibiliser au sujet.

Nous avons aussi créé une exposition pour sensibiliser aux impacts de la pollution lumineuse, disponible à la location, et réalisons des formations à destinations de bénévoles et de commerçants afin d’apporter des solutions et des alternatives aux problèmes liés à l’éclairage nocturne.

Attentive à la situation, FNE Midi-Pyrénées avait alerté la municipalité en 2017, compte tenu du nombre encore important de commerces ne respectant pas la réglementation nous relançons l’alerte.

De plus nous informons les commerçants qu’à partir du Mardi 25 Juin nous réaliserons, tous les mardis, des après-midi de porte à porte afin de sensibiliser l’ensemble des 361 commerces allumés la nuit à éteindre leurs vitrines. Si vous souhaitez nous aider dans cette action de sensibilisation ou dans nos autres actions de lutte contre la pollution lumineuse envoyer un mail à : ambassadeursdelanuit@fne-midipyrenees.fr ou contactez-nous par téléphone au 05 34 31 97 82.