Actualités

Centrale à béton illégale : le tribunal prononce la remise en état (81)

FNE Midi-Pyrénées s'était constituée partie civile dans cette affaire datant de 2009/2010. Une société avait installé en parfaite illégalité, une centrale à béton dans une zone inondable d'un affluent de l'Agout sur la commune de Lavaur.

Après de nombreuses années de bataille judiciaire, le tribunal correctionnel de Castres condamne cette société à 3000 euros d'amende et ordonne la réaffectation du sol à son état antérieur, dans un délai de 6 mois sous astreinte de 75 euros par jour de retard.

Notre association se félicite de cette décision qui doit permettre de prévenir toute aggravation des phénomènes d'inondation et ainsi assurer la sécurité des biens et des personnes, mais aussi éviter toute pollution des eaux.