Communiqués / Avis

Porcherie industrielle d’Ossun (65) : nos associations dénoncent un projet agricole à rebours des attentes des consommateurs

Un projet industriel à contre-courant…

La SARL SELEC-PORC prévoit de créer une station d'engraissage de porcs à Ossun (6000 porcelets / 2122 animaux-équivalents).

Une fois encore est fait le choix de l'élevage intensif au détriment du bien-être animal, et de l'environnement à l'inverse de ce qui est mentionné. Il est ainsi prévu 0.4 m2 par porcelet pendant 4 semaines, et 0.75 m2 pendant 7 semaines par animal alors qu'ils pèseront plus de 100 kg, le tout sur plastique ou béton brut au-dessus de fosses à lisier.

Pour Cécile ARGENTIN, Présidente de FNE Hautes-Pyrénées : « A l'heure où dans notre département, nous déplorons la déprise agricole, pourquoi ne faisons-nous pas le choix de l'élevage extensif, pour une qualité toute autre. Il est bien sur tout à fait possible de favoriser et accompagner des structures plus vertueuses que ces usines à viande !  Alors que de plus en plus de nappes phréatiques et puits  sont pollués par les nitrates d'origine agricole, nous allons encore épandre sur les terres du lisier brut concentré, de surcroît mélangé en toute impunité à des produits chimiques détergents, désinfectants bactéricides, virucides et fongicides, en cause un seul et unique système de collecte. Tout partira à l'épandage, en grande majorité dans le 64. Non la terre ne peut tout absorber, non la biodiversité ne peut pas résister à tout. Quand allons-nous cesser enfin d'accepter ce mode de production ? ».

 … Qui conduira à aggraver les pollutions diffuses d’origine agricole

Les ruisseaux du secteur sont déjà pollués par les nitrates d’origine agricole selon les données de l’agence de l’eau Adour-Garonne. Les communes concernées sont d’ailleurs classées en zone vulnérable aux pollutions nitrates. A cela s’ajoute que les parcelles du plan d’épandage sont situées en bordures de zones naturelles sensibles (ZNIEFF[2]) et de zones humides particulièrement vulnérables.

Thierry de NOBLENS, Président de FNE Midi-Pyrénées ajoute : « Ce modèle d'élevage intensif est maintenant totalement dépassé, nuisible pour le bien-être des porcelets et encore plus pour la biodiversité, le bon état des cours d'eau et des sols, ce qui au final se répercute obligatoirement sur la santé humaine. Mais cette pratique d'un autre temps est encore soutenue à bout de bras par un lobby agro-industriel qui a perdu la raison. Nous appelons les citoyens d'Ossun, des communes alentours et des Hautes-Pyrénées à se mobiliser fortement à l'occasion de cette consultation publique et plus généralement contre ce projet. »

Pensez à participer à cette consultation qui se terminera le 22 novembre, en envoyant un mail (pref-environnement@hautes-pyrenees.gouv.fr) ou en déposant vos observations sur le registre en mairie d’Ossun.

[1]              Voir : http://www.hautes-pyrenees.gouv.fr/consultation-du-public-sarl-selec-porc-commune-d-a4564.html

[2]              Zone naturelle d’intérêt écologique faunistique et floristique