Docs utiles

Micropolluants

Les micropolluants sont des substances – résidus de médicaments, cosmétiques, détergents, pesticides urbains, polluants issus des matériaux, des revêtements urbains, hydrocarbures, plastifiants, contaminations métalliques, nanoparticules … – susceptibles d’avoir une action toxique pour l’homme et/ou les organismes aquatiques, même à des concentrations infimes.

Le Réseau Santé environnement de FNE s’est impliqué dans l’élaboration du Plan de résidus des médicaments (PNRM), dans celle du Plan micropolluant 1 (PNAR1) puis le PNAR2 qui a intégré la thématique des médicaments.

Partant du constat qu’en aval des stations d’épuration il reste beaucoup de micropolluants dans les cours d’eau un appel à projet a été lancé, par les pouvoirs publics, pour agir la source. Parmi les 13 projets retenus, l’un cible les médicaments (SMS : séparation des micropolluants à la source).

A Cugnaux, dans la banlieue Toulousaine, le projet SMS (Séparation de Micropolluants à la Source) vise à installer un démonstrateur sur le site de la station d’épuration afin d’expérimenter dans des conditions réelles le traitement différencié de nos eaux usées après séparation à la source de l’urine qui contient une part très importante des micropolluants très concentrés. En parallèle des procédés tels que l’ozonation, le traitement de l’eau par bioréacteur à membrane, celui des boues par digestion anaérobie seront également testés, et économiquement évalués. Le projet s’attache également à évaluer l’acceptabilité sociétale des modifications apportées par les toilettes séparatives dans l’habitat.

Ce projet a un double intérêt 1) diminuer l’écotoxicité du milieu aquatique en diminuant l’apport des médicaments mais aussi alléger les stations en apport de phosphore et d’azote ; 2) permettre d’augmenter pour les stations d’épuration aval le nombre d’usagers raccordés.

Il regroupe des laboratoires de recherche et des PME partenaires et il est financé par l’Agence de l’Eau Adour Garonne, l’Agence Française de la Biodiversité et le Ministère de l’Environnement. Dans le cadre du projet SMS, le bureau d’études Adict Solutions réalise l’évaluation socio-économique de cette nouvelle filière, sa perception ainsi que celle des toilettes séparatives, par les particuliers et les professionnels.

Pour en savoir plus visionnez la vidéo de présentation du projet SMS, puis répondez au questionnaire d’enquête sur l’acceptabilité socio-économique du projet  (vous pouvez choisir de répondre selon le profil « particuliers » ou « professionnels »).