Actualités

Le mouvement FNE soutient l’agriculture biologique

Le 16 mars au soir,  à la suite de la mobilisation initiée par la fédération nationale des agriculteurs biologiques (FNAB) et soutenue par FNE, le Ministre de l’agriculture a annoncé que les aides au maintien de la bio de l’année 2014 seraient finalement intégralement versées aux agriculteurs cet été. Le Ministère de l’agriculture avait en effet annoncé le 7 mars une coupe budgétaire de 25%. FNE salue la réponse de Stéphane Le Foll à l’appel lancé par les agriculteurs et les citoyens. La fédération rappelle cependant que ces signaux politiques contradictoires ne sont pas de nature à sécuriser la production biologique en France. FNE regrette également que ces aides soient de ce fait versées avec un retard considérable (paiement en été 2015 d’aides dues pour l’année 2014), ce qui risque de déstabiliser l’équilibre financier de fermes qui, au contraire, devraient être soutenues pour les services qu’elles rendent à l’environnement et à la société. Enfin, FNE demande que des garanties soient apportées sur les montants qui seront accordés au développement et au maintien de l’agriculture biologique pour la période 2015-2020 dans le cadre des programmes de développement rural régionaux (PDRR, deuxième pilier de la PAC). En effet, ces montants dépendront de la volonté des Conseils régionaux et ne sont, pour le moment, pas confirmés. Rappelons que nous avons pour objectifs de doubler les surfaces en bio d’ici 2017, de réduire de moitié l’usage des pesticides d’ici 2018 et de « faire de la France un leader de l’agro-écologie » comme l’a déclaré Stéphane Le Foll. Avec seulement 4% de notre surface agricole en bio, on est loin du compte.

Le 13 mars 2015, FNE Midi-Pyrénées a co-signé le communiqué de presse de la FRAB Midi-Pyrénées et le 16 mars la fédération était présente à la manifestation de soutien organisée devant la préfecture en marge d’une

réunion régionale sur l’agroécologie

.

Lire également :
Soutenons la bio !
Tribune FNAB/FNE : Le gouvernement flanque un coup de massue à l’agriculture biologique
– 25% de budget pour l’agriculture biologique, une annonce à contre courant de l’agroécologie