Actualités

Retour sur le petit-déjeuner / débat de l’ARPE du 11 juin

Aujourd’hui encore, nos activités domestiques et professionnelles ont des impacts environnementaux.
L’Agence de l’eau Adour-Garonne estime que 70 % des masses d’eau superficielles du bassin risquent de ne pas atteindre le bon état chimique (nitrates et pesticides) et que 38 % des masses d’eau souterraines n’atteindront pas le bon état en 2015 pour des problèmes de pesticides.
L’emploi de ces substances engendre des impacts économiques et sanitaires, ce qui renforce l’intérêt d’une utilisation la plus juste possible voire d’alternatives.
Ce petit-déjeuner proposait de porter un regard sur la pollution de l’eau et des sols en Midi-Pyrénées, et des témoignages d’acteurs mobilisés (dont les APNE avec l’intervention de FNE 82).

Plus d’informations et interviews des intervenants (dont FNE 82) sur le site de l’ARPE.