Communiqués / Avis

Assises régionales de l’agriculture, à Toulouse

Les assises régionales de l’agriculture en Midi-Pyrénées se tenaient ce samedi à l’école nationale de formation agronomique à Toulouse à l’invitation de France Nature Environnement et France Nature Environnement Midi-Pyrénées. Ce débat public se situait dans le droit fil de l’Appel des 3000 sur lequel François Hollande, alors candidat ,s’était prononcé devant le congrès de France Nature Environnement le 28 janvier dernier.
Ces assises de Toulouse faisaient partie des trois débats nationaux organisés en région par France Nature Environnement sur les trois chantiers prioritaires pointés dans « l’appel des 3000 » le cahier de proposition de FNE.

Pour les organisateurs de ces assises,, les systèmes agricoles fondés sur une utilisation excessive de l’irrigation et des pesticides génèrent des dégats sur le milieu naturel mais aussi sur la santé des agriculteurs et de l’ensemble de la population. Par ailleurs, l’artificialisation galopante du territoire constitue une réelle menace sur le foncier agricole et donc sur la capacité productive agricole dans la région.

Mais constater ne suffit pas. Proposer une nouvelle politique, tel était aussi une des ambitions de ces assises. Diversifier les productions en les adaptant aux différents terroirs pour, notamment diminuer le recours aux pesticides et à l’irrigation, développer l’agriculture biologique, organiser des circuits courts de proximité, stopper la diminution de l’espace agricole …
4 candidats* aux élections législatives de la région Midi-Pyrénées ce sont présentés devant les congressistes et ont répondu à la question suivante :
Nous exprimons la demande d’une loi d’orientation fondée sur un vrai projet agricole,

  • Permettant une reconnaissance de l’intérêt général de l’agriculture (alimentation, aménagement du territoire, prestations environnementales, etc…)
  • Permettant aux jeunes et adultes en reconversion, d’accéder au foncier soit par acquisition soit dans le cadre d’un statut de fermage rénové
  • Permettant aux agriculteurs d’être dans une situation économique et sociale viable.

Quelle position prenez-vous sur cette demande ?

Didier Rod EELV : « Nous sommes pour une loi programmatique agricole qui ne portera pas simplement sur l’agriculture mais qui intéressera l’ensemble de la société. Elle s’appuiera sur un changement de la PAC ».
Philippe De Vergnette UMP : « Il ne faut pas s’opposer au progrès. Les pesticides et l’irrigation sont nécessaires ».
Thomas Brinaneix FG : « Il faut reformer l’agriculture. Il faut une transition écologique avec l’arrêt immédiat des pesticides neurotoxiques»
Anne Laperrouze : « Il faut s’opposer à l’utilisation des pesticides en préventif mais je considère les pesticides comme des médicaments pour les plantes et empêcher quand on le peut l’artificialisation des sols ».

Pour Rémy Martin Président de France Nature Environnement Midi-Pyrénées et Jean Claude Bévillard Vice –Président de France Nature Environnement
« Il faut réconcilier l’agriculture et la société pour répondre aux défis alimentaire et environnemental. Ce sera l’un des grands enjeux de la future mandature « 
.