Communiqués / Avis

Les pesticides survolent nos champs

Une directive européenne du 21 octobre 2009 et la loi Grenelle II du 13 juillet 2010 interdisent l’épandage de pesticides par voie aérienne. Cependant, depuis la signature de l’arrêté du 31 mai 2011 relatif aux conditions d’épandage par voie aérienne, des produits mentionnés à l’article L. 253-1 du Code rural et de la pêche maritime, les préfets sont autorisés à délivrer des dérogations annuelles aux sociétés qui souhaitent réaliser ce type de traitement. Dans la région Midi-Pyrénées, les sociétés et syndicats agricoles n’en sont pas à leur coup d’essai et continuent de demander des dérogations afin de pouvoir verser, de manière irresponsable, des pesticides depuis des hélicoptères et des avions. Le problème est d’autant plus grave, d’un point de vue environnemental, quand cette pratique est réalisée au dessus d’une zone naturelle protégée comme la Lauze1, dans le Gers.

France Nature Environnement Midi-Pyrénées et les Apiculteurs Midi-Pyrénées s’opposent donc fermement à ces dérogations délivrées par les préfets qui vont à l’encontre du plan Ecophyto dont l’objectif est de réduire de 50% l’usage des pesticides en France, à l’horizon 2018. Nous militons activement contre l’utilisation massive de produits phytosanitaires dans l’agriculture car le constat sur l’environnement est accablant.

Les pesticides déversés depuis les airs, sont soumis à la circulation du vent et n’atteignent pas leur cible dans 25 % à 75 % des cas2. Les produits de traitement sont déviés vers les habitations situées parfois à 50 mètres ou plus du lieu d’épandage, polluent aléatoirement les cours d’eau et participent à l’extinction des abeilles. Lorsque l’on se dit que ces dernières sont responsables à plus de 80% de la pollinisation des fleurs et des fruits de la planète, tout laisse à croire qu’Einstein avait raison quand il disait que « sans abeille, l’humanité ne tiendrait pas plus de 4 ans ».

Les citoyens peuvent exprimer leur mécontentement vis-à-vis de l’épandage aérien qui tend à se généraliser. Il suffit pour cela, de se rendre sur le site Internet des préfectures (mentionnées en note de bas de page) ou directement sur place, afin de consulter les demandes de dérogation et de joindre ses observations. Ces documents sont mis à disposition du public pendant une courte période.3

1 : La Lauze est une zone Natura 2000 (Vallée et coteaux de la Lauze).
2 : Etude INRA réalisée en 1997. Expertise scientifique collective « Pesticides, agriculture et environnement »
3 : Haute-Garonne : du 3 mai au 4 juin 2012 inclus ; Tarn et Garonne : du 14 mai au 15 juin 2012 inclus